Bonjour, moi c'est Mélanie Piron.

Je suis originaire d'Ovifat dans les Hautes Fagnes et je vis à Bruxelles.

En 2013, après des études en Arts du tissu à la HEFF de Bruxelles, je suis partie pour un voyage de trois mois au Japon à la découverte des techniques artisanales textiles.

A mon retour, j'ai dessiné des motifs pour une marque française de prêt-à-porter féminin tout en travaillant comme vendeuse dans un magasin de tissus bruxellois.

C'est lors d'un second voyage au Japon en 2017 que m'est venue l'idée de dessiner des tissus sur le thème du folklore belge.

Mélanie, créatrice de tissus imprimés

Au tout début, je cousais des articles imprimés de mes motifs mais en 2019 je me suis focalisée sur ce qui me plaisait le plus: la création de motifs pour le tissu.

 

Les trois premières cretonnes imprimées sont sorties cette année-là au mètre: "Ardennais", "Dragonou" et "Drache nationale", très vite suivies par d'autres.

Ardennais.jpg
DSCN1021i.jpg
DSCN0560.JPG
logo.png
logo- liénaire.png

Deux ans et une trentaine d'imprimés "Folklore belge" plus tard, Kanojo Design est vendu aussi bien via des revendeurs que via l'eshop. J'étend alors mes activités textiles à la vente de tissus dormants.

Aujourd'hui, je :

- propose une collection originale de tissus inspirés du folklore belge,

- dessine des tissus en m'inspirant d'autres thèmes et respectant toujours mes engagements de départ,

- crée des motifs exclusifs pour des marques ou merceries,

- fournis des magasins avec mes coupons de tissus et tissus au mètre,

- donne une seconde chance aux tissus dormants,

- me déplace dans les merceries belges à l'occasion de ventes privées de tissus,

- gère tout ça depuis chez moi avec passion, amour et réactivité

Les tissus dormants ou "deadstock fabrics" sont issus des stocks de fin de collections du monde de la mode. Je contacte les marques, rachète leur surplus et propose ces tissus au mètre sur l'eshop dormant.

Mes engagements

Depuis la création de Kanojo Design, je me suis engagée sur plusieurs points et je fais attention à respecter ces engagements au quotidien à chaque nouvelle envie créative.

Pas de surproduction: ne pas renouveler à l'excès en produisant manière de produire. Chaque motif doit avoir été réfléchi et n'est en aucun cas imprimé manière de sortir un énième collection. 

Certifiaction Oeko-tex: les tissus Kanojo Design se doivent d'être au minimum certifiés Oeko-tex Standard 100. J'aspire à tendre vers une production GOTS, plus respectueuse encore. Pour le moment, mes tissus sont garantis sans substance nocive (pesticides, métaux lourds), et respectent les critères Oeko-tex en matière de stabilité de couleurs et de résistance au lavage.

Collections limitées: les tissus Kanojo Design sont imprimés en petite quantité. Ils sont presque tous suivis, j'effectue un réassort régulier, mais toujours imprimés en quantité raisonnable pour éviter les stocks dormants.

Originalité: n'imprimer que des créations originales, répondant à un besoin et se différenciant de ce qui existe sur le marché.

Re-use: donner une seconde chance aux matières déjà existantes avec Peacock Fabrics mais aussi en donnant mes chutes de tissus à des ASBL qui les retravaillent ou les revendent à petits prix.

Recycler: en plus du tri et de l'attention portée sur la réduction des déchets, les caisses en carton que j'emploie pour envoyer vos commandes sont pour la plupart récupérées dans des magasins pour leur donner une seconde utilité avant leur recyclage.

 

Pourquoi Kanojo Design pour une marque qui s'inspire du folklore belge?

 

Kanojo est un mot japonais utilisé pour parler d'une femme. C'est notre "elle" en français.

Comme je le disais plus haut, l'idée de dessiner des tissus sur le thème du folklore belge m'est venue durant mon deuxième voyage au Japon en 2017. Après un bac en design textile et quelques années en tant que vendeuse dans un magasin de tissus, j'ai eu envie de me remettre à créer, dessiner, coudre. Le thème du folklore et des traditions est apparu à moi comme une révélation dans les rues de Kyoto. Alors nommer mon projet créatif par un nom japonais était une évidence.

Lors de mon premier voyage (en 2013: trois mois en sac à dos avec mon copain de l'époque), c'est ce mot qu'utilisaient les japonais que nous rencontrions pour parler de moi parce que Julien parlait un petit peu le nihongo et moi pas. Les questions qu'ils voulaient me poser lui étaient adressées: "Et Kanojo a-t-elle soif aussi?", "Kanojo veut-elle du thé?", "Kanojo est étudiante?", "ooh, Kanojo fait du tissu!" Bien-sûr j'ai fini par coprendre les conversations de base et les échanges en auto-stop mais l'habitude restait la même et le nom Kanojo m'est devenu familier. Il est maintenant à mes yeux synonyme d'incroyables découvertes artisanales et textiles, de superbes paysages et de rencontres inoubliables.

Pas très belge pour des créations sur la Belgique, c'est vrai.. et je lai voulu ainsi pour créer par la suite des motifs inspirés d'autres thèmes et surtout Kanojo "Design" pour mettre en avant le côté créatif et proposer également la création d'imprimés pour des marques.